Notre mission

LA mission fondamentale de l’ONG APPIFAPE est de promouvoir et de protéger les intérêts des familles en périls

Objectif global

L’objectif global assigné à ce plan d’action triennal est l’amélioration de l’accès aux besoins sociaux de base, afin de favoriser des conditions de vie meilleures pour la jeunesse en particulier et les populations vulnérables

Objectifs spécifiques

  • L »assistance mutuelle (aide humanitaire)
  • Le développement socio –économique
  • La défense et la préservation des droits fondamentale de la personne humaines

Système de l’ONG-APPIFAPE

Le système de l’ONG-APPIFAPE aussi appelée Edition Santé Paix et vie +++ qui regroupe des programmes d’assistance d’urgence et de secours en matière de santé ; éducation, développement socio-économique, de logement, distribution alimentaire et d’eau et de défense et de préservation des droits fondamentaux de la personne humaine pour la réalisation des objectifs Mondiaux durables et les objectifs du développement du millenium. Chacune de ces entités a sa propre direction, son propre budget, es programmes et fonds sont financés par des contributions volontaires plutôt que statutaires.

Programme de l’Editorial Santé Paix et vie++

CODE DU SECTEUROBJECTIF DU SECTEURPROJET DE CREATIONACTIVITES
PROGRAMME D’INSERTION SOCIAL DES PERSONNES SANS ABRIS (PISPSA)
L’accès au logement des enfants sans abris, femmes et autres personnes et familles et ainsi la population dans un cadre d’habitation Saint et propre : -distribution des denrées alimentaires et d’eau potable – approvisionnement en eauCréation des camps d’accueil des personnes sans-abris « CAPSA » création de projet d’assainissement d’eau potable
PROGRAMME D’ASSISTANCE SOCIAL DES PERSONNES EN MILIEU SANITAIRE (PASPMA)-amélioration de la couverture vaccinale – faciliter l’accès les plus équitable pour les populations négligées (cibler les groupes à couverture vaccinale insuffisante ou inexistante et s’attaquer à des problèmes comme les suivants :– création des infrastructures de santé -programmation du programme de vaccination de santé – création des centres en premiers secours et psychologie

– reconnaissance du secteur et de l’importance de la vaccination, ainsi que du calendrier vaccinal pour les enfants – attitude du personnel de santé, inadapté ou manquant de respect lors de la fourniture de service difficultés pour les familles à se libérer pendant les heures de vaccination, souvent en raison d’autres obligations, notamment de la famille et traditionnelle -améliorer les services de santé et le renforcement des compétences du personnel des personnes de santé

-//-//-



-//-//-


Secourir les victimes et ressortissants de crise en secourisme et psychologie Assurer l’accès de tous aux soins de santé sexuelle et procréative et faire en sorte que chacun puisse exercer ses droits en matière de procréation, ainsi qu’il a été décidé dans le programme d’action de la Conférence internationale sur la population et le développement et le programme d’action de Beijing.
-//-//-



Projets de recensement des femmes qui n’ont pas accès aux soins de Santé Créations de plusieurs infrastructures sanitaires

PROGRAMME DE PROTECTION ET DE PRESERVATION DES DROITS FONDAMENTAUX DE LA PERSONNE HUMAINEPlaidoirie pour que les mentions de SRHP (Santé et les droits sexuelle et reproductives garantir la justice et obligation de rendre compte dans le processus de paix. promouvoir la justice transitionnelle : une voie vers la réconciliation et la construction d’une paix durable prévenir les violations des droits de l’homme et y remédier renforcer les capacités et les instructions nationales en matière des droits de l’homme Egalité entre les sexes et accès équitable à la justice pour les femmes– création d’une cellule de défense de droits fondamentaux de la personne humaine et de recherche des solutions pour une paix durable (DPDFPA) Sensibilisation Formation en matière de droits de femme (faire connaitre leurs droits fondamentaux)

La défense et la préservation des droits fondamentaux de la personne humaine mettre fin à toute forme de discriminions à l’égard des femmes et des filles

promouvoir le droit de la femme et l’égalité du genre l’élimination de la vie publiques et de la vie privée toute forme de violence faite aux femmes et aux filles y compris le traité des personnes, et l’exploitation sexuelles et d’autres formes d’exploitation.



-//-//-


éliminer toute pratique préjudiciable tel que : les mariages des enfants, le mariage précoces ou forcés et la mutilation génitale féminine et autres pratiques non prisent en compte par les droits universels de l’homme et de traité de paix. Prendre en compte et valoriser les soins et travaux domestique non rémunères par la mise en place de services d’infrastructure et de politique de protection sociale et par la promotion du partage de responsabilités dans les ménage et les familles en fonction du contexte national Entreprendre des réformes visant à donner aux femmes les mêmes droits aux ressources économique ainsi que l’accès à la propriété et au contrôles des terres et d’autre formes de propriété aux services financiers , a l’héritage et aux ressources naturelles dans le respect de la législation interne

Campagne de pression

PROGRAMME D’INSERTION SOCIAL DES PERSONNES EN MILIEU SCOLAIRE ACADEMIQUE ET UNIVERSITAIRE– La scolarisation des enfants et jeunes non scolarisés Education primaire générale -Education secondaire générale – formation professionnelle/spécialisée – Ecole maternelle /crèche – formation enseignant orientation/séminaireCréation des infrastructures scolaires, académiques et Universitaires

-Autres activités liées à l’éducation -appui au secteur – enfant vulnérable -Alphabétisation (langue maternelle) – planification/ étude/recherche/évaluation


-//-//-

D’INITIATION DEVELOPPEMENT SOCIO- ET ECONOMIQUE » « PIDSEJ »-réduire l’extrême pauvreté et la faim des populations – création d’un système économique et monétaire qui présente un réseau de financement d’échange vente des produits de base agricole et non agricole concernant les méthodes de production (extraction, transformation et commercialisation – le regroupement– création d’un réseau de financement et de commercialisation des produits de base agricole et non agricole – regroupement des jeunes en société coopérative TPMEPME agricole et non agricole. – création des centres de formation et d’accompagnement mobile – Activités

-des acteurs de production en réseau pour le financement de leurs projets agricole aux services des marchés de capitaux (offre monétaire et de compensation) selon le 30eme message fondamental du rapport sur le développement dans le monde. -l’organisation des marchés de capitaux de l’échelle à la transformation et commercialisation– préparation des terres -production agricole matériaux divers (Cum Finance). * appui au secteur de gestion – système de crédit – jardinage à petite et grande échelle -vulgarisation, formation séminaire